Projet

Projet

Quel est le projet du SPP ?

Nous sommes partisans de la « conviction par l’absurde ». C’est à dire que la sériosité n’ayant pas marché pour convaincre les grandes centrales syndicales à reconduire la grève générale du 29 janvier 2010, malgré une certaine insistance de la « base », nous tentons une nouvelle approche par l’humour.

Le Syndicat Pouet-Pouet, sorti de l’imaginaire de manifestants réfléchissant sur les perspectives de poursuivre la lutte contre la politique du gouverne-ment-sarkozy, est destiné à rassembler tous ceux qui sont prêts à se battre en donnant un grand coup de pied aux fesses de la « bande des huit ». Nous sommes convaincus que bon nombre des manifestants sont prêts à reconduire la grève, comme nos amis d’outre-mer, en Guadeloupe, Martinique, Réunion ou Guyane, sans compter les universitaires.

Mission validée

Le 19 mars prochain

, lors de chaque défilé partout en France, il s’agira de marcher sous la bannière du SPP pour demander la non-reconduction de la grève générale dès le lendemain (et de façon illimitée bien entendu). Dans l’esprit des fausses manifs de droite ou des parodies de cortège présidentiel, l’ironie sera au rendez-vous. Sera-t-elle persuasive ? Nous l’espérons !

Dans chaque département, des comités locaux peuvent se former pour réaliser cette opération, ce peuvent être des associations ou des citoyens non-organisés qui veulent se coordonner dans la bonne humeur. Si vous désirez coordonner l’opération dans votre département, laissez-nous vos coordonnées (crc.contact@gmail.com), que nous afficherons. Nous n’aurons alors plus d’instructions à vous donner.

Chaque collectif fabrique son propre matériel (tracts, affiches, banderoles, pancartes, déguisements…). Nous proposons sur ce blog une banque de données pour trouver du matériel, grâce aux contributions des visiteurs (peut-être vous ?). Les collectifs peuvent aussi joindre des fanfares, trouver des instruments de musique, afin de se faire remarquer et d’agir dans la convivialité. Évidemment, si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les réaliser et à nous prévenir. Les actions peuvent commencer avant le 19 mars.

La presse sera prévenue bien en amont pour créer un « buzz » sur cette opération. Les collectifs doivent également se charger de cette mission auprès des médias locaux. Laissez-nous des informations sur votre ville en postant un commentaire ci-dessous.

Mission en cours

En avril 2010, le Syndicat Pouet-Pouet revient avec la même détermination pour réussir la grande consultation sur les retraites. En effet chers amis, le temps est venu de mettre en pratique cette devise de l’Etat-Ump, « travaillez plus pour que nous gagnions plus ».  Nous comptons sur vous pour attendre bien sagement que le train des réformes passe sur vos téléviseurs et dans votre porte-monnaie (sans compter le cercueil). Le 1er mai comme le reste de l’année, faites entendre la France qui se lève tôt et se chouche tard !

Vous pouvez nous aider à modérer ce blog en vous rendant ici.
Vous pouvez adhérer au SPP pour rejoindre l’aventure.

11 Responses to Projet

  1. Gilbert dit :

    « La presse sera prévenue bien en amont pour créer un “buzz” sur cette opération. »

    Finalement, là où vous croyez faire de l’ironie vous faites dans la neutralisation des mouvements sociaux.
    Je suis OK pour déborder les syndicats bordels, comme on disait en 68, mais vous, tout ce qui vous intéresse, c’est de faire des pitreries à deux balles. C’était rigolo, les manifs de droite, mais ça ne remettait rien en cause.

    Votre conclusion, tout à coup sérieuse avec l’appel aux médias pour « créer un buzz », comme vous dites, prouve que vous n’avez rien compris à rien. Surtout pas au rôle des médias, qui ne sont pas là pour vous aider à « convaincre par l’absurde » qu’il faut reconduire la grève générale mais pour taper sur les mouvements sociaux. « Créer un buzz », c’est du langage de bobos branchouilles, pas de gens qui veulent sérieusement poursuivre la lutte.
    ——————————————
    Réponses : nous sommes ouverts à propositions pour déborder les syndicats. Croyez-nous, on a déjà ouvert d’autres pistes, mais le blocage est très profond du côté syndical. On va dire que jusqu’à maintenant, on fait avec les moyens du bord. En vrai, qu’avons-nous à perdre à agir de la sorte ? Si le terme « créer du buzz » ne vous convient pas, on peut le remplacer par « faire parler de nous ». Oui, car renfermés sur nous-même entre militants convaincus, ça n’a pas grand intérêt. Ce n’est pas vraiment « faire appel aux médias » mais plutôt profiter du système médiatique, malgré toute sa censure.

    Si vous ne croyez pas dans la sincérité de notre démarche, nous nous excusons de vous avoir fait perdre de votre précieux temps.

  2. nuitresistances dit :

    Gilbert, il y a évidemment d’autres solutions pour aboutir à la grève générale en débordant les syndicats (avant qu’ils nous rejoignent).

    Ainsi, il faut penser aux AG inter-professionnelles, aux coordinations locales et nationales de travailleurs et d’étudiants… Dans certaines villes, des initiatives sont prises dans ce sens. Actuellement, certaines universités bloquées deviennent des « facs populaires » pour permettre des réunions sur la convergence des luttes, des débats, des projections… Vous pouvez également lancer vos réflexions dans les commentaires !

    Tout ceci doit être fait pour mettre un cadre solide à cette reconduction.

    Par contre, encore une fois ce sont les convaincus de longue date qui se réunissent. Que fait la grande majorité des manifestants ? A-t-elle au moins pensée que la reconduction serait une solution ? Aujourd’hui avec la « crise » des Antilles, c’est plus probable que le 29 janvier. L’idée c’est donc de mettre notre grain de sel pour convaincre encore davantage.

    Le débat sur les médias est éternel. Mais le fait est qu’ils sont présents et bien présents, c’est un vecteur indispensable de la mobilisation. Ce n’est pas se trahir que d’utiliser le « système » pour lutter d’une certaine façon contre lui.

    PS : hier à mon grand étonnement, sur le téléscripteur de Itélé, était inscrit « La CNT favorable à une grève interprofessionnelle illimitée ». Comme quoi tout est possible 😉

  3. Rosselin dit :

    Sympa sauf que :

    – le slogan est trop compliqué, limite incompréhensible.
    – « syndicat pouet-pouet » sonne anti-syndical

    Au point qu’au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’un site lancé par l’UMP.

    JR

  4. nuitresistances dit :

    Salut Rosselin,

    Pour le nom, je vais vous raconter sa genèse. Il se trouve que le 29 janvier, des gens se baladaient avec des écriteaux « prout » dans la manifestation. Et en discutant un peu, on en est venu à la conclusion que les syndicats qui organisaient la manifestation étaient plus « pouet-pouet » (les pétoches) que « prout-prout ». Comme vous le voyez, ça va chercher loin !

    Pour le slogan, en toute honnêteté Ségéla n’aurait pas fait mieux 😦 ! Mais comme nous sommes perfectibles, nous allons bientôt lancer un concours pour demander des idées aux dévoués lecteurs.

    L’UMP n’aurait jamais été capable de faire un tel site !

  5. Camarades !

    Le 19 mars allons tous en Guadeloupe soutenir nos camarades travailleurtravailleuses qui souffrent , le 20 a la Martinique ( ou ti nique pas ), le 21 en Guyane et le 22 a la Reunion ( 3 eme etage , porte droite )

    PS et surtout n`oubliez pas votre brossadent sadent !

    Olive

  6. birdoo dit :

    Mais l’UMP a fait des sites comme sa, mais eux ils sont serieux!

  7. nuitresistances dit :

    « Mais l’UMP a fait des sites comme sa, mais eux ils sont serieux! »

    Oui mais ça ne fait rire personne.

  8. birdoo dit :

    Ah bah moi si, par exemple, l’autre jour, sylvain avais mis une adresse d’un site de jeunes de droites qui se disaient revolutionnaires, moi je trouve sa marrant!

  9. sarklodette dit :

    Bonjour à tous,
    Biensûr, il est très difficile pour un smicard ou un salarié pauvre (=smicard à temps partiel) d’envisager une reconduction de la grève… Mais il n’y a pas que les « nantis » (ironique : travailleurs) qui peuvent, ou qui font grève…
    Je suis chômeuse depuis peu (mais travailleur diplômé pauvre depuis toujours!) et je me pose la question suivante :

    « Comment pourrai-je mobiliser, les chômeurs, les RMIistes, les assistés sociaux, les retraités mécontents, et les convaincre de descendre, et rester dans la rue ? »

    Je ne suis pas juriste, et donc j’aimerai être éclairée un peu :

    A-t-on le droit de se retrouver dans un parc du centre ville : petits papys traquilles, mères de famille gentilles, jeunes travailleurs en attente d’être « casés » par le pôle emploi (encore ironique), munis d’une simple et discrète marque de reconnaissance? (Une étoile orange brodée sur le manteau par exemple 🙂 )

    Non sérieusement, je trouve que les démunis ne sont pas assez visibles : j’imaginerai bien une sorte d’urne au milieu de ce parc, où « les grands » pourraient déposer leur lettre… au « Père Naboël »

    Merci de me répondre, et efficace grève à tous !!!!
    Limoges

  10. […] Projet […]

  11. vive les revolutionaires et abat les lache…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :