Suivez nos consignes le 1er mai

28 avril 2009

A tous ceux et celles qui vont manifester,

chereque-valet1D’abord merci d’avoir rangé votre colère au placard pendant 6 semaines depuis le 19 mars. Nous comptons sur vous pour continuer ainsi à n’exprimer votre mécontentement que lorsque nous vous le dirons et seulement de la manière dont nous vous dirons de le faire.

C’est pourquoi nous vous donnons pour la manifestation qui vient les instructions suivantes :

Manifestez paisiblement sous les bannières respectives de vos organisations et méfiez vous des individus sans étiquette. Ne répétez que les slogans lancés par nos sonos. Ne dites surtout pas : « Casse toi pauv’con et emmène tes potes » !

Ne cédez pas aux provocations. Si la police vous tape dessus, tendez l’autre joue. N’allez pas vous faire prendre pour des casseurs et, par dessus, discréditer le mouvement.

Dès que l’ordre de dispersion sera donné, rentrez chez vous et allumez la télé pour admirer combien nous étions nombreux, avec un peu de chance, vous vous verrez deux secondes aux infos.

Dites vous que « ça va les faire réfléchir » et patientez encore quelques mois avant d’admettre qu’ils s’en foutent complètement et continuent à vous chier dessus.

N’allez surtout pas décider que cette manif ne devrait pas s’arrêter tant que les arrogants salopards contre qui elle est parait-il dirigée gardent leur pouvoir de nuire.

N’écoutez pas ceux qui parlent de grève générale illimitée, ce sont des agents provocateurs qui veulent nuire aux syndicats et au mouvement.

N’allez surtout pas vous organiser directement à la base afin de poursuivre et durcir le mouvement, ce n’est pas la peine, nous nous occupons de tout.

Evitez si possible de déclencher une grève, ou, si vous le faites, arrangez vous pour qu’elle ne gène pas trop votre employeur et les autorités. Evitez de troubler l’ordre qui veut que chacun reste dans sa niche sans trop tirer sur sa laisse.

Faites nous confiance.

Soyez réalistes.

CFDT, CGT, FO, CGC, CFTC, Ministère de l’emploi et de l’intérieur, TF1 et chaînes complémentaires associées illimited.

Publicités

Joyeux débarquement sur le site du SPP

14 mars 2009

Bonjour et bienvenue sur le site du Syndicat-Pouet-Pouet (SPP), l’original,

Lutter ou subir

Si vous débarquez sur ce site, c’est que vous avez cliqué sur un lien déposé sur un de nos modestes commentaires, postés un peu partout sur la toile. Rassurez-vous, vous ne courrez aucun risque ! Oserions-nous prétendre que vous êtes entre de bonnes mains ? Nous n’irons pas jusque là. Néanmoins, ce site n’inoculera aucun virus dans votre système, c’est déjà ça de pris. De plus, il n’est pas à but lucratif, mais plutôt à but revendicatif (et récréatif ?).

Vous n’y comprenez pas grand chose ? Nous non plus. Par exemple, saurez-vous nous expliquer quel est l’intérêt pour des syndicats, de déclencher des grèves sans lendemain ? Au moins au SPP nous sommes francs, la grève non-reconductible (de façon illimitée) est la solution pour ne pas avoir satisfaction sur nos revendications. Regardez les universitaires, ils risquent de mettre très en difficulté le gouverne-ment avec leur grève illimitée ! Regardez les citoyens d’Outre-mer, notamment en Guadeloupe, Martinique, bientôt Réunion et Guyane, certains griefs sont désormais satisfaits mais ils gardent de la détermination pour aller plus loin !

Le 19 mars prochain, le SPP, avec ses dévoués adhérents et sympathisants, manifestera  dans le plus beau vacarme, pour demander la non-reconduction immédiate de la grève générale. Sans rien faire le 29 janvier, notre lobby a obtenu un succès non négligeable. Passons à la vitesse supérieure avant qu’il ne soit trop tard. Démontrons aux syndicats, aux manifestants et à la presse, que reconduire la grève serait une erreur, puisqu’elle mettrait dans les plus grandes difficultés le gouverne-ment du petit monarque et de sa cour.

Si vous êtes convaincus du bien fondé de cette opération spéciale, n’hésitez pas à adhérer (au cas où vous voudriez l’organiser chez vous ou simplement prendre contact), mais surtout parlez-en autour de vous (« t’a vu la nouvelle opé’ du SPP, ils sont vraiment dans le vrai, moi je les rejoins et toi ?, etc. »). Jamais nous ne réussirons seuls à quadriller l’infini territoire que représente le net, mais si vous nous prêtez main forte, nous pourrons en conquérir une petite partie.

PS : les webmasters compréhensifs ayant eut l’amabilité de ne pas supprimer nos messages reçoivent notre bénédiction ad vitam eternam, ainsi qu’un lien vers leur site dans notre liste d’amis.

PS² : Le site est mis à jour régulièrement, mais pour s’en rendre compte et lire les nouveaux billets, il faut descendre un peu sous ce message ! Par exemple pour découvrir le concours de slogans et le concours de vidéos !

« Lutter ou subir, il faut choisir ! », nous avons choisi, et vous ?


Ne rejoignez pas notre groupe Facebook

11 février 2009

Le Syndicat Pouet-Pouet vient d’ouvrir son compte sur le site communautaire Facebook.

Facebook logo fesseboucVoici comment faire pour éviter de s’inscrire sur le groupe :

  1. Ne passez surtout pas sur cette page : http://www.facebook.com/group.php?gid=288915030000
  2. Ne cliquez pour rien au monde sur « rejoindre ce groupe »
  3. N’invitez pas vos « amis » à rejoindre le groupe
  4. Ne participez pas à la vie du groupe en postant des liens, images, commentaires, sujets…

Encore un péril d’évité !